top of page
Cabinet ln-p - Sexologie - thérapie conjugale

Mon Actu

Pourquoi ça bloque ?

Les trois causes principales de blocage féminin.





Tout comme le désir, le plaisir tient parfois à un fil. Si une femme souffre de vaginisme de dyspareunie ou d'insuffisance de lubrification, le rapport sexuel se transforme en épreuve ou même en mission impossible. Ce n'est pourtant pas une fatalité.

Explications.


• Le vaginisme:



C'est une contraction spasmodique involontaire des muscles du périnée (à travers lesquels passe le vagin) qui rend la pénétration impossible.

Loin d'être marginal, le vaginisme est une pathologie qui représente 10 à 15 % des consultations en sexologie.

Le vaginisme primaire se caractérise par la fermeture totale du vagin a l'approche d'un corps étranger (pénis doigt ou objet)

Le vaginisme secondaire peut se déclencher après un traumatisme (viol accouchement, épisiotomies... ) , et s'est mis en place en réaction de défense.

Le travail du sexologue consiste à aider les personnes personnes souffrant de vaginisme à apprendre à se décontracter, nerveusement et musculairement, et accueillir et identifier ses émotions, et à se familiariser avec cette partie de son corps, pour que le cerveau l'intègre.

Le vaginisme n'est ni une malade honteuse ni une malediction. Cela se soigne très bien, et d'autant mieux que l'on n'attend pas pour consulter.


• Les dyspareunies



Ce sont des douleurs qui apparaissent au moment de la pénétration. Contrairement au vaginisme, le rapport sexuel est possible, mais il est douloureux.

Au fil du temps, les rapports s'espacent, car l'appréhension au moment de la pénétration se transforme en évitement puis en refus. La douleur génitale peut se faire sentir à rentrée du vagin, dans le vagin ou le bas ventre.

A l'entrée du vagin, elle peut être la conséquence d'une infection locale, mais aussi à un dessèchement des muqueuses.

Une douleur ressentie dans le vagin peut être la conséquence d'une inflammation ou d'un kyste.

L'origine de la la douleur située dans le bas du ventre sera plutôt en lien avec un accouchement récent, une inflammation des trompes, un kyste à l'ovaire...

La tolérance des femmes face à la douleur étant très développée, elles mettent souvent du temps à consulter en se disant que "ça va passer..."


• L'insuffisance de lubrification naturelle



La lubrification féminine est l'équivalent de l'érection chez les hommes.

C'est la manifestation et la conséquence de l'excitation. Le vagin, déjà naturellement humide, s'humidifie encore davantage sous l'effet de l'excitation afin de permettre au pénis des va-et-vient confortables, c'est-à-dire qui n'irritent pas la muqueuse. un liquide.

Plusieurs causes peuvent être à l'origine de l'absence de lubrification: infection ou inflammation génitale, suites d'un accouchement, hygiène intime exagérée, causes hormonales...

Enfin, il arrive que certaines femmes n'osent pas demander à leur partenaire de respecter leur tempo personnel, et qu'elles acceptent une pénétration sans y être physiologiquement prêtes, quitte à ce qu'elle soit difficile et douloureuse.

En cas de manque de lubrification naturelle, l'utilisation d'un gel lubrifiant est conseillée pour faciliter les rapports.


Vous l'aurez compris, les différentes causes de blocages féminins peuvent être physiologiques ou/et psychologique.

Pour cette raison, il est important de consulter afin de réussir à identifier les problèmes et leurs origines, et à les faire disparaître pour retrouver une sexualité satisfaisante.


Avoir mal n'est pas normal !

N'attendez pas pour consulter.


Alors mesdames : on en parle ?



12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page