top of page
Cabinet ln-p - Sexologie - thérapie conjugale

Mon Actu

Qui ne dit rien...ne sait pas quoi dire !

Dernière mise à jour : 18 févr.



Le consentement sexuel est une notion cruciale dans toutes les interactions intimes. Il est souvent mal compris, et les croyances erronées sur ce que signifie vraiment le consentement peuvent avoir des conséquences graves.

L'une de ces croyances courantes est l'expression "qui ne dit rien consent".


Dans cet article, nous allons examiner pourquoi cette expression est problématique, en particulier dans le contexte du consentement sexuel, et pourquoi nous devrions plutôt adopter l'idée que "qui ne dit rien... ne sait pas quoi dire".





Déconstruire l'expression "Qui ne dit rien consent"


L'expression "qui ne dit rien consent" est particulièrement préoccupante lorsqu'elle est appliquée au consentement sexuel. Elle sous-entend que le silence ou l'absence de refus équivaut à un consentement pour des activités sexuelles. Cependant, cela ne prend pas en compte plusieurs éléments importants :



Le Consentement Actif :








Le consentement sexuel doit être actif, clair et volontaire. Il ne peut être déduit du silence ou de l'absence de protestation. Les partenaires doivent exprimer leur accord de manière explicite.







La Communication Ouverte :




Le consentement sexuel implique une communication ouverte et honnête entre toutes les parties concernées. Il ne s'agit pas seulement de l'absence de refus, mais aussi de la présence d'un accord enthousiaste.




Le Respect des Limites :




Chacun a le droit de fixer ses propres limites en matière de sexualité, et ces limites doivent être respectées. Le consentement ne signifie pas nécessairement un consentement à toutes les activités sexuelles.



Le Consentement Révocable :




Le consentement sexuel est révocable à tout moment. Même si une personne a consenti à une activité à un moment donné, elle peut choisir de retirer son consentement à tout moment.







"Qui ne dit rien... ne sait pas quoi dire"


Plutôt que de supposer que le silence équivaut à un consentement sexuel, nous devrions adopter une approche qui met en avant la nécessité de la communication active et enthousiaste.

L'expression "qui ne dit rien... ne sait pas quoi dire" souligne l'importance d'une communication ouverte et claire dans toutes les interactions sexuelles.


La Clarté et l'Enthousiasme :


Le consentement sexuel exige une clarté totale et un enthousiasme mutuel. Les partenaires doivent exprimer leur désir de participer activement à une activité sexuelle.


Le Respect Mutuel :


En encourageant une communication enthousiaste et ouverte, nous démontrons du respect envers les désirs et les sentiments de notre partenaire. Le respect mutuel est la pierre angulaire du consentement sexuel.


La Sécurité et le Plaisir :


Une communication ouverte crée un environnement sûr où les personnes se sentent à l'aise d'exprimer leurs besoins, leurs désirs et leurs limites, favorisant ainsi le plaisir et la satisfaction sexuels.


Le Consentement Actif et Responsable :


"Qui ne dit rien... ne sait pas quoi dire" rappelle que le consentement sexuel doit être actif et responsabilisé. Il doit être exprimé et compris par toutes les parties impliquées.








La Culpabilité et la Honte Doivent Changer de Camp


Il est impératif de reconnaître que dans de nombreuses situations, les victimes de violences sexuelles ou d'abus peuvent ressentir de la culpabilité et de la honte.

Cependant, ces émotions doivent être replacées là où elles appartiennent : du côté des agresseurs. Les victimes ont le droit de s'exprimer et de partager leurs expériences sans craindre d'être blâmées ou jugées. La honte doit reposer sur ceux qui transgressent les limites et les consentements d'autrui.


Il semble essentiel de déconstruire l'expression "qui ne dit rien consent" dans le contexte du consentement sexuel et de la remplacer par "qui ne dit rien... ne sait pas quoi dire".

Cette modification permettrait de mettre l'accent sur la communication active, le respect mutuel et la sécurité dans toutes les interactions sexuelles.

Le consentement sexuel est un processus continu qui doit être recherché et confirmé à chaque étape d'une relation, car c'est la seule façon de s'assurer que toutes les parties se sentent en sécurité, respectées et épanouies.

De plus, il est impératif que nous soutenions et écoutions les victimes, en veillant à ce que la culpabilité et la honte reposent sur ceux qui transgressent les limites et les consentements.




Cadeau Bonus:

Le petit lexique du consentement




Oui = OUI ! (mais ça peut évoluer)

Non = NON

Je ne sais pas... = NON

Peut-être = NON

*silence* = NON

*réponse impossible (personne endormie, alcoolisé.e, sous substances...) = NON


En définitive, seul un "OUI" signifie OUI






Et vous, parlez-vous consentement ?

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

תגובות


bottom of page